12/07/2007

L'araignée et la météo

 araignee

 araignée 

C'est la femelle qui tisse sa toile et on peut avoir parfois la chance de la voir à l'oeuvre.

. Un liquide sort de tout petits tubes à filer qui se trouvent sur de petites bosses à l'arrière de son corps et qu'on appelle filières. Le contact de l'air le solidifie et le liquide devient fil à tisser. Quand une épeire (araignée commune en Europe) commence à tisser sa toile, elle consruit d'abord un cadre extérieur avec un fil solide sur lequel elle fixe des rayons. Puis partant du centre, l'araignée tisse une spirale croisant les rayons à peu près cinq fois, juste pour les maintenir en position. Elle repart ensuite du cadre extérieur, et avec une soie plus fine, elle tisse de nouveau une spirale en éliminant la précédente au fur et à mesure qu'elle se rapproche du centre. Pour finir, elle tisse de nouveaux fils de soutien pour que sa toile soit enfin terminée.

Quand les araignées se déplacent sur les fils, elles sécrètent des fils de rappel qu'elles traînent derrière elles et qu'elles fixent à leur point de départ. Pour cela, elles pressent leurs filières contre de petits objets comme les cailloux ou contre les plantes.

Leurs toiles sont des pièges qui leur servent à capturer les mouches et autres insectes dont elles se nourrissent. C'est leur garde-manger.

La toile de l'araignée est 5 fois plus résistante que l'acier !

araignée6


 

La manière dont l'araignée tisse sa

toile

nous renseigne sur le temps.

 

Si la toile a des haubans courts et bien tendus, il va pleuvoir ! 

Si ils sont longs et souples, vous pouvez allez vous baigner...

Araignée du matin chagrin, pourquoi ?

Parce qu'elle a horreur de se mouiller les pattes et ne sort le matin que s'il n'y a pas de rosée. Donc la journée sera certainement maussade. L'absence de rosée matinale est signe de temps médiocre.

Araignée du soir espoir, pourquoi ?

Parce que si elle chasse le soir, c'est qu'il fera beau demain.

13:20 Écrit par L'Ariou dans ANIMAUX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.