09/09/2007

Là où je pars,

Là où je pars,

 

J'ai sur moi un peu de terre,
Un soleil si jamais j'ai froid.
J'ai aussi de quoi rêver
Si je ne m'endors pas.

J'ai sur moi des rires, des regards,
De l'oubli pour ce qui fait mal.
J'ai aussi pris un coffret
Où ranger mon courage,
Pour tout recommencer...

 Là où je pars, je veux du ciel
Pour un nouveau départ.
Là où je pars...
Là où je pars, la vie est celle
D'un nouveau monde à part.
Là où je pars...

J'ai sur moi deux ou trois secrets,
Un jardin pour mieux les cacher.
J'ai enfin de quoi aimer:
Un cœur resté ouvert,
Des yeux souvent fermés...

Là où je pars, je veux du ciel
Pour un nouveau départ.
Là où je pars...
Là où je pars, la vie est celle
D'un nouveau monde à part.
Là où je pars...

J'ai sur moi l'envie de voir
Un endroit où tout découvrir.
J'ai sur moi l'envie de croire
Au bonheur, au bonheur...

Là où je pars...
Là où je pars...
Là où je pars...

Là où je pars, je veux du ciel
Pour un nouveau départ.
Là où je pars...
C'est là où je pars...

J'ai sur moi l'envie de voir
Un endroit où tout découvrir.
J'ai sur moi l'envie de croire
Au bonheur, au bonheur...

Là où je pars, la vie est celle
D'un nouveau monde à part.
C'est là où je pars...
Où je pars...

La vie est celle
D'un nouveau monde à part,
D'un nouveau monde à part...
Là où je pars...

Emmanuel Moire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13:58 Écrit par L'Ariou dans POESIE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.