02/10/2007

CERF

 

Au début de l’automne, des cris rauques et profonds retentissent dans la forêt. Le brame est le mot qui désigne à la fois le cri du cerf et la période du rut.
Les deux phénomènes sont très liés.
Le brame se déclanche chez le mâle en présence des femelles et à cause d’une poussée de testostérone (hormone sexuelle).

Durant un bon mois, à partir de mi-septembre, le cerf va redoubler d'activité pour s'accoupler avec des femelles rassemblées en harde. Le cri rauque qu'il pousse alors retentit dans toute la forêt. Cri de défi et de puissance, cri de triomphe parfois après un combat victorieux, manifestation de désir et de séduction, destiné à la fois à rapprocher les biches de sa harde et à éloigner les mâles concurrents.

 

La femelle et le mâle ne cohabitent qu’à l’occasion du rut.

 

Au début de l’automne, les grands mâles quittent le groupe pour rejoindre les femelles sur les lieux de brame.
Pendant toute la période de rut, le mâle veille sur son harem de biches et en expulse tout autre prétendant.
C’est la seule période de l’année où le cerf, habituellement placide devient violent. Les duels sont ritualisés. Les deux mâles paradent et s’intimident. Si aucun ne cède, bois contre bois, chaque adversaire tente de déséquilibrer son rival. Ces combats sont très violents. Certains mâles ont des bois cassés, d’autres des plaies béantes et dans le pire des cas, le vaincu meurt.

 

 

Vers la mi-octobre, les mâles reproducteurs quittent les futures mères pour rejoindre leur groupe.

23:13 Écrit par L'Ariou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.