08/10/2008

Un comportement pour le moins extraordinaire !

lijn45pm8

 

Peut-être avez-vous déjà connaissance de cette scène inimaginable, hors du commun, entre un impala, un crocodile et un hippopotame.

 

La vie sauvage nous réserve bien des émerveillements : entraide, sauvegarde, mission de secours, gestuel de compassion ?

 

Cette vidéo nous montre bien que les animaux sauvages sont capables de ressentir une grande palette d’émotions, souvent mal interprétées mais tout à fait réelles.

 

La compréhension d’un animal passe par l’acceptation de sa différence et de sa nature profonde sans jamais sous estimer ses capacités émotionnelles…

 


Hippopotame sauve Impala du Crocodile
Vidéo envoyée par The-Phantom

 

Nous ne savons pas grand chose du règne animal : observer le comportement animal est parfois bien instructif et passionnant.

 

L’éthologie, l’étude biologique du comportement, naît entre les deux guerres mondiales en Europe du travail passionné d’un grand nombre de scientifiques principalement au Royaume-Uni, aux Pays-Bas en Allemagne et en Autriche.

La Fondation Nobel reconnaît l’émergence de cette nouvelle discipline scientifique en 1973 en accordant son prix de médecine ou de physiologie (il n’y a pas de catégorie biologie) à ce qu’elle identifie comme ses trois fondateurs : les autrichiens Konrad Lorenz et Karl von Frisch et le néerlandais Niko Tinbergen.

 

 

Les comportements sont regroupés en 6 familles:

 

Les comportements sociaux

Les comportements territoriaux

Les comportements de reproduction

La communication

L'alimentation

Les déplacements

 

 

Les comportements peuvent être innés ou acquis et être déclenchés par des facteurs (stimuli) endogènes (qui viennent de l'intérieur) ou exogènes (qui viennent de l'extérieur).

 

 

L'éthologue s'intéresse à tous ces comportements et à leurs causes.

 

L'éthologie, c'est connaître, comprendre les animaux, leurs sociétés... Les comprendre pour mieux les protéger? C'est sans doute ce que pensait Dian Fossey, la plus célèbre des éthologues.

 

 

l'éthologie est une discipline qui s'est largement renouvellée au cours des trente dernières années. L'appellation éthologie est même devenue un peu périmée, et on parle aujourd'hui plus au niveau mondial d'écologie comportementale (behavioural ecology). L'éthologie classique de Lorenz, Tinbergen, voire Fossey, se réduit aujourd'hui à une méthodologie.

 

 

Peu de gens le savent, mais Dijon est l'un des plus grands centres internationaux d'étude du comportement animal. D'une part, le groupement de recherche en écologie comportementale du CNRS y a été créé.

 

 

bjournee1+

12:51 Écrit par L'Ariou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux vie sauvage |  Facebook |

05/10/2008

L'hommage de l'ONU - journée mondiale des animaux

 
 
 

 

 

 

 

08090808091377692472110
l'Organisation des Nations Unies rend hommage aux animaux en leur consacrant une Journée Mondiale.

Depuis 1929, chaque 4 octobre, tous les amis et défenseurs des animaux se mobilisent :

Le choix du 4 octobre pour la journée mondiale des animaux n’est pas innocent.

C’est à cette date que François d’Assise fut canonisé. Considéré comme le saint patron des animaux, il pouvait, selon la légende, comprendre tous les êtres vivants et même parler avec eux.

Le fondateur de l'ordre des  Franciscains et Saint Patron des animaux considérait en effet les animaux comme des créations vivantes de Dieu, les élevant au rang de frère de l'homme. Pour Saint-François d'Assise, même un ver de terre répondait à la volonté divine et était digne de protection. Ce n'est donc pas un hasard s'il est généralement considéré comme le premier défenseur des animaux.

François est né à Assise (Italie) en 1181 dans une famille riche. Il mène la belle vie et organise des fêtes. Un jour, il finit par s’interroger sur le sens de la vie. En écoutant un passage de l'Évangile, il lui vient une réponse à ce qu'il cherche : passer sa vie à aimer toute la création. Il transforme alors sa vie, il se fait pauvre, se soucie d'annoncer les messages de joie, d'espoir et d'amour contenus dans la Bible, et de porter la paix aux gens et à toute la Création. Toute sa vie, il fait la promotion de la solidarité aux pauvres, aux démunis, aux marginalisés. Il dénonce les injustices et s'oppose à toute appropriation. Sa réflexion sur le monde se poursuit et il finit par se rendre compte qu’en fait toute la Création forme une grande famille, une sorte de fraternité universelle. Il invite tous les humains à l'amour mutuel et au respect de notre mère la Terre, notre soeur la Lune, notre frère le Soleil, notre soeur Eau comme il l’écrit dans un très beau texte, le cantique des Créatures.

 

 

La Journée mondiale des animaux – instaurée en 1931 à Florence – rappelle chaque année des valeurs fondamentales comme le respect et la sollicitude envers les animaux.

 

Dans beaucoup d’endroits, parce que les animaux font partie de notre environnement naturel et assurent l’équilibre quotidien, les associations de protection des animaux profitent du week-end pour organiser leurs activités de sensibilisation.

Par exemple, les SPA font portes ouvertes pour les journées de l’adoption.

 

 

AOPM 1

 

Dans le cadre de l’effort mondial pour protéger la planète et les animaux qui l'habitent, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) gère l'un des plus grands accords au monde, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES). Ce traité international entre les gouvernements a pour but de s'assurer que le commerce international des animaux sauvages et des plantes ne menace pas leur survie.


Aujourd’hui, 160 gouvernements sont tenus à la Convention CITES, qui offre une protection à plus de 35 000 espèces d'animaux et de plantes. Pas une seule espèce n'a disparu depuis le début de la CITES en 1975.


Animal Planet collabore avec les Nations Unies pour promouvoir une prise de conscience dans le monde à propos de la biodiversité et de l'importance de protéger les espèces en voie de disparition et leur habitat.


Les injustices dont souffrent les animaux, domestiques ou sauvages, sont aujourd'hui recensées dans tous les pays.

Amélioration des relations avec l'Homme, conditions de vie de certaines espèces ou menaces d'extinction, les thèmes sont nombreux pour saluer nos fidèles compagnons.

 

image

 

Le 10 décembre 1948, l'Assemblée Générale des Nations Unies ratifiait la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Même si l'application de ces principes depuis 1948 reste partielle et imparfaite, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme a amorcé une ère nouvelle de moralité et de réflexion humaine, dans laquelle la compassion, la justice et les droits de l'individu l'ont finalement emporté sur la dictature des puissants.


 Tout aussi radicale peut l'être aujourd'hui l'abolition de l'exploitation des animaux.

Les artisans de la Déclaration Universelle des Droits des Animaux ont été motivés à la fois par la tradition philosophique humaniste et par l'ampleur et la nature sans précédent de l'exploitation des animaux à notre époque.

La Déclaration Universelle des Droits des Animaux est une déclaration d'intention autant que de principe. En 1998, nous avons fêté le cinquantenaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme en annonçant notre intention d'obtenir à l'occasion du centenaire, le 10 décembre 2048, que les Droits des Animaux soient inscrits dans la politique des Nations Unies.


La société humaine est appelée à redéfinir sa conception du progrès.


La reconnaissance et la protection des droits des animaux sont tout aussi révélatrices de l'état d'avancement de notre civilisation que la reconnaissance et la protection des droits de l'homme.



L'évolution de la civilisation humaine, de ses principes et de ses pratiques est un processus qui résiste à l'épreuve du temps. Citoyens de demain, les enfants et la jeunesse d'aujourd'hui chercheront, comme nous, à faire évoluer les mentalités de leur époque. C'est aujourd'hui, avec nous, que commence l'avenir qui leur appartient.

 

 


 

logo-menu

 

 

 

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ANIMAL

 

 

PRÉAMBULE

 

Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s'étant différenciés au cours de l'évolution des espèces,

Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d'un système nerveux possède des droits particuliers,

Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l'homme à commettre des crimes envers les animaux,

Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l'espèce humaine du droit à l'existence des autres espèces animales,

Considérant que le respect des animaux par l'homme est inséparable du respect des hommes entre eux,

 

 

 

IL EST PROCLAME CE QUI SUIT

 

 

Article premier

Tous les animaux ont des droits égaux à l’existence dans le cadre des équilibres biologiques.

Cette égalité n’occulte pas la diversité des espèces et des individus.

 

 

Article 2

Toute vie animale a droit au respect.

 

 

Article 3

1- Aucun animal ne doit être soumis à de mauvais traitements ou à des actes cruels.

2- Si la mise à mort d’un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d’angoisse.

3- L’animal mort doit être traité avec décence.

 

 

Article 4

1- L’animal sauvage a le droit de vivre libre dans son milieu naturel, et de s’y reproduire.

2- La privation prolongée de sa liberté, la chasse et la pêche de loisir, ainsi que toute utilisation de l’animal sauvage à d’autres fins que vitales, sont contraires à ce droit.

 

 

Article 5

1- L’animal que l’homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs.

2- Il ne doit en aucun cas être abandonné, ou  mis à mort de manière injustifiée.

3- Toutes les formes d’élevage et d’utilisation de l’animal doivent respecter la physiologie et le comportement propres à l’espèce.

4- Les  exhibitions,  les spectacles, les  films utilisant des animaux doivent aussi respecter leur dignité et ne comporter aucune violence.

 

 

Article 6

1- L’expérimentation sur l’animal impliquant une souffrance physique ou psychique viole les droits de l’animal.

2- Les méthodes de remplacement doivent être développées et systématiquement mises en œuvre.

 

 

Article 7

Tout acte impliquant sans nécessité la mort d’un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie.

 

 

Article 8

1- Tout acte compromettant la survie d’une espèce sauvage, et toute décision conduisant à un tel acte constituent un génocide, c’est à dire un crime contre l’espèce.

2- Le massacre des animaux sauvages, la pollution et la destruction des biotopes sont des génocides.

 

 

Article 9

1- La personnalité juridique de l’animal et ses droits doivent être reconnus par la loi.

2- La défense et la sauvegarde de l’animal doivent avoir des représentants au sein des organismes gouvernementaux.

 

 

Article 10

L’éducation et l’instruction publique doivent conduire l’homme, dès son enfance, à observer, à comprendre, et à respecter les animaux.

 

 

 image

 

 

La Déclaration Universelle des Droits de l'Animal a été proclamée solennellement à Paris, le 15 octobre 1978, à la Maison de l'Unesco.
Son texte révisé, à l’initiative de la Ligue Française des Droits de l’Animal, par la Ligue Internationale des Droits de l'Animal en 1989, a été rendu public en 1990.

 

 

image

 

CITATIONS

 

"Je suis en faveur des droits des animaux autant que des droits de l'homme."

Abraham Lincoln (1809-1865)

 

 

"Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense : ce sont seulement des animaux."

Theodor Adorno (1903-1969)

 

 

"La grandeur d'une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux."

Gandhi (1869-1948)

 

 

image

 

 Il faut garder espoir qu'un jour, la fiction devienne réalité !

 

 

save  the animals p

 

 

 

fioribluglitterah9zl8

 

 

Bise de LAriou_5b9d044f94



 

 

 

 

 

 
 
van'ss
 

17:11 Écrit par L'Ariou dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : droits animal |  Facebook |